Comment calculer un loyer en loi Pinel ?

L’investissement dans l’immobilier locatif est considéré comme étant le placement préféré des Français ces dernières années. En effet, ce type de placement est le plus avantageux et permet de faire fructifier les revenus.

L’investissement dans l’immobilier locatif peut également vous permettre de bénéficier de plusieurs réductions d’impôts pouvant aller jusqu’à 21 % grâce au dispositif Pinel. Il faut seulement veiller à respecter certaines conditions, tout d’abord, il faudra investir dans le neuf et il faudra également veiller à plafonner les loyers. Dans cet article, nous vous expliquons en détails la loi Pinel et comment se fait le calcul des loyers moyens.

Que faut-il savoir à propos de la loi Pinel ?

La loi Pinel a été créée par une ancienne ministre française qui porte le même nom, le but de cette loi est de promouvoir et d’encourager l’investissement dans l’immobilier locatif en offrant des avantages fiscaux.

La loi Pinel est soumise à des conditions strictes afin de pouvoir bénéficier d’une défiscalisation. Votre logement doit impérativement être neuf ou réhabilité et vous devez le mettre en location pour un minimum de 6 ans. Aussi, il faut savoir que le prix du loyer ne doit pas dépasser un certain montant qui est déterminé au préalable par ce dispositif.

Aussi, la loi Pinel n’est applicable que dans certaines zones, il s’agit des trois zones suivantes : la zone B1, la zone A bis ainsi que la zone A. Le montant du loyer maximal autorisé est différent d’une zone à une autre.

La réduction du taux d’imposition se fait selon la durée de la location. Voici les réductions qui seront applicables d’ici 2023 :

  • Les locations de 6 ans bénéficient de 10,5 % de réduction du taux d’impôt ;
  • Les locations de 9 ans bénéficient de 15 % ;
  • Les locations de 12 ans et plus bénéficient de 17,5 % de réduction du taux d’imposition.

Comment se calcule le montant des loyers Pinel ?

Avant de procéder à l’estimation du montant de vos loyers Pinel, vous devrez dans un premier temps vous informer à propos des plafonds qui ont été imposés en fonction de la zone dans laquelle vous vous trouvez.

Une fois le barème applicable à la zone déterminée, il vous restera plus qu’à calculer la surface de votre habitation à mettre en location. La surface utile comprend toute la superficie habitable ainsi que la moitié de la superficie de tous les balcons, terrasses ou autres extensions.

Par la suite, il vous faudra calculer le coefficient multiplicateur. Pour cela, il vous suffira d’utiliser cette formule : 19 / la surface utile +0.7. Notez que la superficie des extensions de votre maison ne peut pas dépasser les 9 m².

Afin de calculer le montant du loyer Pinel, il ne vous restera plus qu’à multiplier la surface utile, le coefficient multiplicateur et le loyer maximal selon la zone.

En résumé, il est tout à fait possible de calculer très rapidement le montant du loyer en loi Pinel. Le résultat dépendra de la superficie du logement, de la zone ou commune où se trouve le bien ainsi que du coefficient multiplicateur.

Quels sont les montants des loyers selon les régions ?

Les plafonds des loyers ne sont pas fixés, il dépend des zones où se situe votre bien immobilier. Dans certaines zones, le plafond de loyer maximum est plus élevé que dans d’autres.

Voici le montant des plafonds selon les zones :

  • La zone A bis : cette zone comprend Paris et de nombreuses autres communes qui se situent aux alentours, les plafonds de loyers sont de 17.43 euros pour le mètre carré.
  • La zone A : elle regroupe toutes les communes de l’Île de France ainsi que certaines grandes villes telles que Lyon, Marseille et Lille. Le montant maximal pour le loyer s’élève à 12.95 euros pour le mètre carré.
  • La zone B : elle correspond à toutes les métropoles de 250 000 habitants et plus. Le montant maximal du loyer dans ces communes est relativement bas comparé aux autres zones puisqu’il ne dépasse pas les 10.44 euros.

Lorsque vous calculez le coefficient multiplicateur pour trouver le montant du loyer à l’aide de la loi Pinel, il ne vous suffit plus qu’à remplacer dans la formule le plafond du loyer qui correspond à la zone dans laquelle se situe votre bien.