avril 9, 2024

Les secrets de la conservation des vins

La conservation des vins est un art qui demande du savoir-faire et de la patience. Bien sûr, pour un particulier amateur de vin, il n’est pas nécessaire de suivre une formation d’œnologie WSET pour savoir comment stocker ses bouteilles. Mais, pour préserver au mieux la qualité du vin, il convient néanmoins de comprendre les éléments clés nécessaires pour sa bonne préservation. Il s’agit notamment de la température, l’hygrométrie, le stockage ou encore le choix des bouchons.

Le rôle fondamental de la température dans la conservation des vins

Le rôle fondamental de la température dans la conservation des vins

La température joue un rôle essentiel dans la conservation des vins. Afin de conserver au mieux ses qualités gustatives et olfactives, il faut veiller à maintenir une température stable et plutôt fraîche.

Les effets de la température sur les vins

Une température trop élevée (supérieure à 20°C) favorise l’oxydation du vin ainsi que le vieillissement rapide de celui-ci, ce qui peut altérer son goût et son bouquet. Au contraire, une température trop basse (inférieure à 9°C) ralentit considérablement le vieillissement du vin, et peut même provoquer des dégâts irrémédiables au niveau du bouchon ainsi qu’une précipitation anormale du tartre.

La température idéale pour la conservation des vins

La température idéale pour la conservation des vins se situe entre 11 et 15°C. Cette température peut varier légèrement en fonction des types de vins (vins rouges, blancs ou rosés), ainsi que des conditions de vieillissement souhaitées.

Le taux d’hygrométrie : une question d’importance dans la conservation des vins

hygrométrie vin

L’humidité ambiante est un facteur essentiel pour la bonne conservation des bouteilles de vin. Les fluctuations importantes d’hygrométrie peuvent notamment entraîner un dessèchement du bouchon, avec pour conséquence une altération irrémédiable du précieux liquide contenu dans la bouteille.

Un taux d’hygrométrie trop faible : risques et conséquences

Si le taux d’humidité est trop faible (inférieur à 50%), les bouchons ont tendance à se dessécher rapidement. Lorsque le bouchon s’assèche, il perd sa capacité à assurer l’étanchéité de la bouteille. Cela favorise alors l’oxydation du vin, ainsi que son éventuellement contamination par des bactéries et autres champignons microscopiques.

Un taux d’hygrométrie trop élevé : attention aux moisissures !

A contrario, un taux d’humidité trop élevé (supérieur à 80%) peut favoriser le développement de moisissures sur les étiquettes et les bouchons des bouteilles de vin. En effet, les moisissures constituent une menace réelle pour les vins, car elles peuvent altérer le goût et les arômes du vin.

Ainsi, un taux d’hygrométrie compris entre 50 et 80% est recommandé pour la bonne conservation des vins.

Le positionnement et le stockage des bouteilles : une question de bon sens

bouteilles de vin stockées à plat

Le positionnement des bouteilles de vin ainsi que leur stockage durant la période de vieillissement sont souvent négligés lorsqu’il s’agit de conservation des vins. Pourtant, des précautions élémentaires doivent être prises afin d’éviter tout incident qui pourrait compromettre la qualité du vin contenu dans chaque bouteille.

Où et comment conserver ses bouteilles de manière optimale ?

  • Position horizontale : Il est conseillé de conserver les bouteilles en position couchée pour maintenir le bouchon humide et garantir son étanchéité à long terme. Cela permet également de limiter l’oxydation due à l’air présent dans la bouteille.
  • Obscurité : Le vin craint la lumière qui peut entraîner une réaction chimique non souhaitée. Il convient donc de préserver les bouteilles à l’abri de la lumière directe ou d’utiliser des casiers en bois fermés.
  • Vibration : Les vibrations ont tendance à perturber le processus naturel de vieillissement du vin, voire même à provoquer des dégâts au niveau du matériel de stockage. il est donc important de choisir un lieu calme et isolé des sources vibratoires (machines, portes…)

En respectant ces précautions de base, vous optimisez les conditions de conservation de votre précieuse collection de vins.

Le choix du bouchon : un élément déterminant dans la conservation des vins

bouchon de bouteille de vin en liège
xr:d:DAFsKyo2Ce0:2682,j:790806146362607558,t:24041008

Le choix du bouchon est essentiel pour une bonne conservation des vins. Traditionnellement, les bouchons en liège sont privilégiés, car ils possèdent de très bonnes qualités d’étanchéité et garantissent une aération parfaite du vin lors de sa maturation.

Les avantages du bouchon en liège naturel :

  • Excellente étanchéité contre l’oxygène : le liège est composé à plus de 80% d’air, ce qui lui confère une excellente capacité d’isolation.
  • Bonne résistance mécanique : le liège est compressible, ce qui permet d’assurer une pression uniforme tout autour du bouchon.
  • Protection biologique : le liège contient une substance appelée « subérine » qui possède des propriétés antifongiques et antibactériennes

Les alternatives aux bouchons en liège :

Certains producteurs préfèrent aujourd’hui utiliser d’autres types de bouchons, tels que les bouchons synthétiques ou en plastique, les capsules à vis et même, pour certains vins effervescents, des bouchons en liège aggloméré. Ces alternatives sont de plus en plus populaires car elles offrent une maîtrise accrue sur les paramètres d’oxydation et une durée de conservation généralement plus courte que celles obtenues avec le liège.

A lire également :